<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d17691058\x26blogName\x3dRa%C3%B4ul+Duguay,+le+directeur+artistique\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_HOSTED\x26navbarType\x3dSILVER\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://directeurartistique.raoulduguay.net/search\x26blogLocale\x3dfr_CA\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://directeurartistique.raoulduguay.net/\x26vt\x3d-8892757931631316283', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
  • ÉCRITURE
  • MUSIQUE
  • ARTS VISUELS
  • Profils
  • Souvenirs...
  • Actualités...

raoulduguay.net est le site officiel de Raôul Duguay, poète, chanteur, philosophe, peintre... bref, omnicréateur québécois.

Le contenu du site évoluera progressivement au rythme de l'inspiration et des événements.

Pour tout commentaire concernant le contenu, veuillez utiliser la fonction 'commentaire(s)' à la fin de chaque billet.

Pour faire des suggestions concernant le site Web lui-même, veuillez communiquer par courriel avec le webmestre :
  webmestre@esm.qc.ca

Conception :
  Raôul Duguay et Jean Trudeau

Collaboration :
  Annie Reynaud

Révision des textes :
  Monique Thouin

Réalisation :
  ÉditiQue SM


Tous droits réservés.

Toute citation doit faire mention de l'auteur et de l'adresse url du site : raoulduguay.net.

Les documents pdf et mp3 peuvent être téléchargés à des fins d'utilisation personnelle seulement. Leur utilisation commerciale est soumise à la Loi sur le droit d'auteur.

Comme un architecte...

La direction artistique de projets impliquant un grand nombre d'artistes multidisciplinaires m'est toujours apparue comme celle d'un architecte devant concevoir et gérer un ensemble complexe de matériaux et devis. Le multimédia le plus important auquel j'ai participé en tant qu'idéateur, concepteur, poète, compositeur, musicien, designer, programmeur visuel et directeur artistique, avait nom NOVA.

Passionné par les sciences fondamentales (mathématiques, physique des particules, astrophysique, biologie moléculaire, anthropologie et neurologie) et intrigué par la question philosophique « d'où venons-nous? », j'ai lu, pendant des années, quantité de livres et revues scientifiques expliquant de quoi et comment est fait l'Univers. J'ai donc fait en quelque sorte l'archéologie et la chronologie de l'évolution de la vie sur Terre. Parallèlement, cherchant le pourquoi des choses selon l'approche de la métaphysique, j'ai étudié l'histoire des interprétations de l'Univers ou cosmologies telles qu'elles sont exprimées symboliquement dans la plupart des cultures anciennes et modernes. C'est de toutes ces recherches qu'est né le multimédia NOVA.

Ce qui fait le succès d'un directeur artistique c'est l'art qu'il a de savoir s'entourer des personnes habilitées à réaliser ses plans. Si j'ai pu réaliser ce projet, c'est grâce à la FATNA (Fondation pour l'Application des Technologies Nouvelles aux Arts) dont je suis le vice-président.

La FATNA

Créée en 1984, la FATNA est une corporation dont la mission est d'aider à faire le pont entre les scientifiques familiers avec les « technologies nouvelles » et les artistes désirant utiliser ces technologies dans leur propre champ d'expression. Au moment où j'ai conçu NOVA, la FATNA comptait une vingtaine de membres (artistes et scientifiques) dont Alain Martel, dit Anadi, physicien en électronique, inventeur d'appareils de haute technologie, spécialiste en environnement multi-sensoriel et Yves Martel, spécialiste en graphisme par ordinateur et en projection laser à l'École Polytechnique de l'Université de Montréal.

La FATNA entreprend des recherches multidisciplinaires principalement à deux niveaux :
  1. La création de nouveaux appareils de haute technologie

    • Le Spatialisateur Sonore SP-1
      Invention d'Alain Martel, est un appareil permettant de créer l'illusion de déplacer les sons dans l'espace afin de créer un environnement sonore qui entoure l'auditeur. Le compositeur qui l'utilise peut spécifier la trajectoire qu'il veut donner à différents sons. À partir de cette information, le SP-1 synthétise des positions spatiales en contrôlant l'amplitude et la phase du signal audio qu'il envoie à chacun des 4 haut-parleurs disposés à l'intérieur du Pyradôme.


    • Le Projecteur Laser Midi
      Invention d'Yves Martel, compact et puissant, est le premier projecteur laser contrôlable. Ce système utilise un faisceau laser rouge (hélium-néon) dévié par des miroirs miniatures ultra-légers pour dessiner des formes lumineuses. Ce laser MIDI peut générer une grande variété de formes. Dans NOVA, il crée tour à tour : des contours de galaxies spirales, une représentation tri-dimensionnelle de la métrique de Schwarschild (celle du trou noir en relativité générale), un dodécaèdre en rotation avec perspective et faces cachées et divers mandalas géométriques en pulsation continue.


    • Le Vidéotizeur MIDI
      Invention d'Alain Martel, est un système d'aiguillage vidéo permettant de créer des patterns d'images sur 32 écrans vidéo.


    • Le Coloriseur MIDI CM-1





      Invention d'Alain Martel, est un appareil permettant de contrôler la couleur de projections lumineuses à partir des notes musicales émises par un synthétiseur. Utilisant le même principe de combinaison de couleurs primaires que la télévision ou l'imprimerie, le Coloriseur peut créer toutes les couleurs du spectre en mélangeant les proportions de trois projecteurs : un rouge, un vert et un bleu. À l'extérieur du Pyradôme, le Coloriseur génère un balayage de 5 groupes de projecteurs dont l'intensité et la couleur varient continuellement de manière aléatoire. À l'intérieur, il contrôle 3 des projecteurs à diapositives. Il peut alors traduire en couleurs les notes musicales de la rame sonore. Le code de traduction utilisé repose sur un principe intéressant : le son et la lumière sont tous deux des ondes; le premier, une onde de pression dans l'air, et la seconde, une onde électromagnétique. Pour chacune des 12 notes d'un octave musical, on a choisi la couleur dont la fréquence est un harmonique exact, à quelque 40 octaves plus haut...


    • Images synthétisées par ordinateur
      Grâce à l'ordinateur, les objets mathématiques prennent forme à l'écran. Il est possible de les manipuler, de les déformer et de les éclairer par des sources lumineuses virtuelles. Nous utilisons la technique du Ray Tracing pour la création des images de synthèse. Les objets représentés sont déformés et coloriés en plusieurs étapes afin de pouvoir créer une animation avec les multi-images. De plus, nous effectuons une séparation de couleurs sur certaines images pour permettre les effets du Coloriseur. Les images créées spécialement pour NOVA comprennent des structures atomiques et moléculaires avec perspective tri-dimensionnelle, des solides réguliers (cubes, dodécaèdres étoilés) avec gradation de couleurs et des représentations de la structure cristalline du diamant.


  2. La création de spectacles exploitant la haute technologie

    Parallèlement à plusieurs projets périphériques, la FATNA a développé l'Environnement Multi-Sensoriel, une structure expérimentale abritant un système de diffusion multi-sensorielle entièrement automatique Le résultat de ce développement est présenté dans le spectacle multimédia NOVA.

    • L'environnement multi-sensoriel






      L'environnement Multi-Sensoriel est une capsule prototype de ce que pourront être les salles de spectacle de l'avenir. Il exploite les possibilités offertes par la technologie moderne pour créer un espace où le spectateur est entouré des stimuli de tous les systèmes de diffusion suivants (entièrement contrôlés par ordinateur): sonorisation spatialisée (4 pistes sur enregistreuse multi-pistes et 4 haut-parleurs), projection multi-images (4 projecteurs à diapositives avec objectifs coudés 40 mm), projection laser, jeux de lumières (24 canaux proportionnels contrôlés par le Coloriseur), diffusion aromatique de 3 odeurs intégrées au système de ventilation.

      L'environnement consiste en un espace isolé sensoriellement, pouvant accueillir 5 personnes à la fois. La structure abritant les systèmes de diffusion multi-sensorielle est en elle-même une oeuvre d'art basée sur la proportion du nombre d'or. Issus de l'union du triangle de la pyramide et du principe de base du dôme géodésique, elle a été baptisée Pyradôme. Avec son revêtement de papier « prismique », une atmosphère sonore indépendante et un jeu d'éclairages en mouvement perpétuel, l'environnement extérieur du Pyradôme constitue un spectacle en soi.

      Le Pyradôme a la forme d'un dôme à symétrie décagonale dont la hauteur est de 5 m et le diamètre 4.5 m. La surface intérieure est recouverte de miroirs d'aluminium laminé et la coupole est en Fomecore amovible.

@   |   #  |  haut  | @  >>

NOVA - Le multimédia

NOVA est une innovation poétique dont l'intention est de mettre en lumière des interactions analogiques et numériques fondamentales entre la science, l'art et la conscience et de nous en faire expérimenter symboliquement l'application dans l'architecture des processus physiques et chimiques qui rendent possible l'apparition de la vie sur Terre.

La vision

NOVA est née de la vision d'une étoile vibrante dans le regard d'une femme amoureuse et de l'échange d'énergie vécu dans cette fusion. Cette expérience suppose un changement de conscience subit semblable au saut quantique d'un électron libérant de l'énergie sous forme de photon, la particule qui véhicule la lumière.

NOVA, c'est aussi cette nouvelle étoile (Supernova 1987), dont la luminosité a subitement augmenté. Chacun de nous est une étoile ordinaire, mais quand notre amour pour quelqu'un ou quelque chose éclate, cette expérience subite nous renouvelle. L'énergie créatrice émerge de cette émotion et nous ouvre à de nouvelles dimensions.

NOVA est cette émotion de la matière-lumière, principe de la création, éclair de l'intuition unifiante et englobante que partagent le scientifique, le poète et le mystique, avant que la raison ne procède à l'analyse en tentant de mesurer le réel par divisions et subdivisions quantifiables.

NOVA est une réflexion sur les quatre forces qui gouvernent la matière et l'anti-matière et plus particulièrement sur la loi d'attraction qui fait interagir les énergies de deux êtres. Ce phénomène est analogique à celui de la loi de la gravitation qui maintient l'unité de l'Univers par l'attraction mutuelle entre les particules infiniment petites dont chacun de nous est constitué et les galaxies infiniment grandes dont chacun d'entre nous est une bien petite particule... mais une particule capable de conscientiser la source lumineuse de son être et d'en intuitionner le destin.

NOVA s'inspire de cette démesure et vise à jeter un arc-en-ciel entre la vision idéale du réel et l'imaginaire du rêve et à faire ressentir, ne serait-ce qu'un instant (c'est tout ce qu'il faut), l'unité de l'Univers et notre union avec le micromacrocosme. La science contemporaine appelle grand Boum ou Singularité ce mystérieux moment où les quatre grandes forces de l'Univers étaient unifiées. Virtuellement, nous y étions tous infiniment involués.

La matrice



NOVA veut nous faire participer symboliquement, grâce à la magie d'un audio-visuel subtil, à la naissance et à l'évolution de l'Univers selon une trajectoire sommairement chronologique.

NOVA, par référence à cette archéologie de l'évolution d'abord nucléaire et chimique, puis biologique et enfin anthropologique, adopte l'analogie des poupées russes s'emboîtant l'une dans l'autre ou celle d'un livre, pour en décrire les cinq phases : on passe des quarks (lettres), aux nucléons (syllabes), aux noyaux des atomes (mots), aux molécules (phrases) qui forment les cellules (chapitres) du livre vivant qu'est l?être humain.

NOVA utilise une approche holographique où le tout imprègne chaque partie. La forme géométrique privilégiée respectant la structure du Pyradôme est l'étoile à cinq branches. Le pentagone représente les cinq atomes nécessaires à l'ADN, fondement de la vie : l'hydrogène, le carbone, l'azote, l'oxygène et le phosphore.

L'audio-visuel

NOVA condense les quelque 20 milliards d'années de l'Univers en 10 minutes 10 secondes divisées en 5 étapes de 2 minutes chacune :

  1. Grand Boum

    Quagma (purée de quarks et de gluons) et les 5 particules élémentaires (proton, neutron, photon, électron, neutrino).

    Bande sonore : percussions vocales, ondes et tonnerre. Les 4 forces traduites par des drones sub-graves et suraigus.


  2. Galaxies et nucléosynthèse

    Espace interstellaire; du point à la galaxie spirale; couches électroniques et structures atomiques; métrique de Schwarschild représentant la géométrie du trou noir et le principe de la gravité; comètes en course vers le Soleil; cordes cosmiques et Pléiades.

    Bande sonore : harmoniques vocales et souffles.


  3. Système solaire

    Soleils et arcs-en-ciel; anneaux de Saturne, planètes et Terre vue du ciel.

    Bande sonore : cuivres en crescendo et drone suraigu; pulsations rythmiques de voix diphoniques accélérées.


  4. Terre, éclairs, tonnerre, volcans, mer, ADN, cellule

    Principe yin-yang ou ovule-spermatozoïde; naissance de la cellule; arborescences du code génétique, hélice de l'ADN, naissance du langage.

    Bande sonore : O, A, I, triangle vocalique, fondement de 3 000 langues; diphonies vocales.


  5. Vie et femme-homme

    Ventre de femme, foetus en spirale, circuits neuroniques, arborescences de la nature, main et ordinateur, formes géométriques, astronaute et cordon ombilical, écologie de la Terre.

    Bande sonore : souffles et avions supersoniques; musique des sphères (harmonies de cordes).

    Notes sur la bande sonore

    Tous les phénomènes audio-visuels obéissent à la loi de la spectroscopie qui analyse la longueur d'onde émise par les atomes. Dans la composition musicale, les correspondances sont : hydrogène = rouge = sol; carbone = jaune = la; azote = vert = si; oxygène = bleu = do; phosphore = violet = ré. Composée à partir de la gamme pentatonale orientale et de la gamme majeure occidentale avec accent sur la quinte, la musique intègre 5 tempi, 5 durées, 5 dynamiques, 5 registres et 5 effets électroniques majeurs. La voix de Raôul Duguay (et ses harmoniques) couvre de 5 à 8 octaves. Les boucles de séquences vocales ont été échantillonnées électroniquement et les voix diant ou chantant les trois vers sont celles de Raôul Duguay, Josée Roy, Lise Roy, Alain Martel et Ulric Freitag. Les trois vers entendus au cours du spectacle et en 5 langues (Français, Anglais, Italien, Allemand et Toutalô) sont :

    Né de l'atome en même temps que l'immortel
    Né de la lumière en même temps que l'amour
    J'entends dans ton regard la voix de la lumière


Réalisation du spectacle
Direction artistique :
   Raôul Duguay
Musique et mixage :
   Raôul Duguay et Michel Robidoux
Programmation visuelle :
   Paul Desjarlais, Paul Ahad et Raôul Duguay
Projection Laser :
   Yves martel et Pierre St-Hilaire
Graphisme par ordinateur original :
   Yves martel
Spatialisation sonore et éclairages spéciaux :
   Alain Martel
Ingénieur du son et mixage :
   Roger Guérin

Création de l'environnement sensoriel
Direction du projet :
   Alain martel
Création et exécution du Pyradôme :
   André Giguère
Conception et design :
   Denis Robert, Ma Premo, Bernard Meloche et Normand Provencher
Finition du Pyradôme :
   Normand Chaput et Laurent Belly
Système de diffusion aromatique :
   Denis Latendresse
Conception des sièges en Lexan :
   Gérald laforest (design) et Michel Morin (exécution)
Revêtement extérieur du Pyradôme en papier prismique :
   Raôul Duguay

@   |   #  |  haut  | @  >>